Actualités & Presse

Fusion de Cleanpart France et d'UP SGI ULTRAPROPRETE

5. février 2021

Fusion de Cleanpart France et d'UP SGI ULTRAPROPRETE

Cleanpart Group GmbH annonce la consolidation de son organisation et la fusion de deux de ces filiales, Cleanpart France SAS et UP SGI ULTRAPROPRETE SAS . Le nom de cette nouvelle entité devient Cleanpart France, dont l'adresse du siège social est au 12 rue Paul Valérien Perrin, 38170 Seyssinet-Pariset.

Les ressources ont été combinées afin de passer un nouveau cap dans le niveau de qualité de nos services. Nous sommes convaincu, que cette fusion amènera un grand nombre de changements positifs pour nos partenaires d'affaires, nos employés et pour toutes les autres parties prenantes, comme par exemple une communication plus structurée et l'assurance que nous continuerons à fournir des services de très haute qualité technique à l'ensembles de nos clients.

Les contacts commerciaux et les localisations resteront inchangés. Nous nous inscrivons dans la continué des affaires.

Pour tout besoin d'informations complémentaires, merci de prendre contact avec nous.

Fusion de Cleanpart Dresden GmbH et de CS Service GmbH

26. novembre 2020

Cleanpart Group GmbH annonce la consolidation de son organisation et la fusion de deux de ces filiales, Cleanpart Dresden GmbH et CS Service GmbH.

CLEANPART GROUP Change de propriétaire

18. octobre 2018

Suite à l'approbation des autorités de la concurrence (antitrust), Mutsubishi Chemical Corparation (MCC) devient le nouveau propriétaire de Cleanpart Group. Sont concernés l'ensemble des sites du groupe en Allemagne, en France et aux USA.

Cleanpart certifié par ASML

16. mars 2016

Cleanpart a été certifié avec succès par ASML, leader mondial des équipements de photolithographie pour l’industrie des semiconducteurs. ASML fabrique des équipements qui permettent de réaliser une étape-clé dans le processus de fabrication des circuits intégrés tels les processeurs, MEMS, mémoires…

ECD - Enhanced CVD Decontamination

3. novembre 2015

Les derniers procédés CVD utilisés dans l'industrie microélectronique sont devenus extrêmement sensible à la contamination et à la géométrie des pièces dans réacteurs de traitement.